Accueil > Tuto : le commentaire radio

Tuto : le commentaire radio

Le commentaire consiste à articuler les blocs de son entre eux de façon à raconter une histoire tout en donnant des informations sur le reportage à ton auditeur.

Cette étape vient après celle du montage des sons du reportage. C’est la dernière avant le montage final en multipistes.

1 Ecrire

Peu de gens écoutent la radio sans rien faire d’autre à côté (conduire, cuisiner, marcher, etc.). Les qualités principales de ton texte doivent être la clarté et la concision, et qu’il puisse être compris intégralement à la première écoute. En pratique, ce commentaire doit :

  • Être court
  • Être écrit avec des mots simples (et facile à prononcer)
  • Intégrer de la description (d’une personne, d’un lieu, d’un évènement)
  • Donner des informations, mais pas trop à la fois (la règle, c’est une phrase = une info)
  • Introduire tes sons (interviews) sans répéter leur contenu
  • Ton texte doit être écrit « comme on parle », donc sans tournure littéraire
Bénédicte Péraldo, enseignante à Grigny, entraîne un de ses élèves à poser sa voix ©Fanny Léonor Crouzet

Un reportage InterClass’ fait traditionnellement 3 minutes 30 à 4 minutes. Pour écrire un commentaire sans dépasser le format, il faut que vérifier le temps dont tu disposes pour parler en tenant compte du temps qui est déjà pris par tes interviewés.

Pour un reportage de 3 minutes 30 :

Si tes interviews en tout font 2 minutes 20, cela veut dire que le commentaire, que tu liras, fera en tout 1 minute 10. Tu peux parler 20 secondes, puis il y a le son de l’interviewé 1, puis tu reparles 30 secondes et il y a le son de l’interviewé 2, puis tu reparles, etc.

Comme pour les interviews, le commentaire est enregistré en plusieurs parties. La structure du reportage, traditionnellement, ressemble à ça :

Entrée dans le vif du sujet par la voix du journaliste > Son 1 > voix journaliste > Son 2 > voix du journaliste > son 3 > fermeture du sujet par la voix du journaliste

Pour avoir une idée de ce à quoi ressemble un reportage, voici un exemple réalisé par les collégiens du 19ème arrondissement de Paris :

2 S’enregistrer

Une fois que tu as lu ton texte en y intégrant les sons et que le tout mis bout à bout fait bien 3 minutes 30, tu peux passer à l’étape de l’enregistrement du commentaire.

En pratique, les journalistes utilisent pour s’enregistrer :

  • Des cabines d’enregistrement disponibles dans les couloirs de la radio
  • Des studios, s’ils sont libres, où un technicien les enregistre
  • Leur propre Nagra (enregistreur avec micro) s’ils sont sur le terrain et que la rédaction leur a demandé d’envoyer le reportage par mail
  • Un véhicule de Radio France équipé d’un mini-studio où ils peuvent faire leur reportage en direct sur l’antenne
Kenza, collégienne à Saint-Denis, s’entraîne à donner une information au micro ©FLC

Pour poser sa voix, chacun a sa technique, il suffit de trouver celle qui vous convient. Voici tout de même quelques conseils :

  • Respire par le ventre, et pas par le buste. Ta voix sera plus forte, et cela t’évitera d’être essoufflé(e)
  • Tiens-toi droit(e), sans croiser les jambes avec les deux pieds bien ancrés dans le sol pour laisser l’air circuler et éclaircir ta voix
  • Imagine que tu parles à un enfant, ou à un de tes grands-parents qui a du mal à entendre. Cela t’oblige à bien prononcer chaque mot, et surtout, à ne pas parler trop vite
  • Si tu as une petite voix timide, n’hésite pas à surjouer, comme au théâtre. Sur le moment, tu peux te sentir un peu ridicule, mais à l’oreille, ta voix sera bien plus vivante
  • Quand tu parles, souris ! Car oui, un sourire, ça s’entend, et ça donne envie d’écouter
  • Ne sois pas timide, le micro ne te mangera pas et tu pourras te réécouter sur une grande radio nationale. Alors n’hésite pas à t’entraîner !