Accueil > Tuto : Réussir une interview

Tuto : Réussir une interview

Des conseils de professionnels pour réussir à collecter la parole de quelqu’un, car une bonne interview ne se fait pas « au feeling ».

Questions en tête et micro à la main, la boule au ventre et le cœur battant, tu t’apprêtes à faire tes interviews. En classe, tu as déjà vu comment te servir du matériel, déclencher l’enregistrement et collecter la parole de quelqu’un. Mais avec le stress, tout cela s’oublie vite. Voici donc quelques conseils pour repartir avec une bonne interview.

1 Ne pas débarquer les mains dans les poches

Il est essentiel de bien préparer une interview, pour que le résultat final soit bon. Cela implique :

  • Une très bonne connaissance de ton sujet donc beaucoup de recherches avant d’aller sur le terrain. C’est le moment de faire attention à la fiabilité de tes sources, et de montrer à la personne que tu vas rencontrer que tu sais t’informer correctement.
  • Préparer un nombre de questions suffisant pour avoir toutes les informations nécessaires à ton reportage
  • Ecrire des questions ouvertes
  • Un peu d’entraînement avec tes camarades, pour être à l’aise
2 Au début de l’interview

Cas n°1 : La personne n’est pas avertie

C’est le cas, par exemple, lors d’un micro-trottoir

Première chose à faire, impérative : se présenter poliment et avec le sourire même si la personne a l’air de ne pas vouloir répondre. Si elle refuse, garder le sourire, et la remercier en lui souhaitant une bonne journée, même si on se prend un vent.
Si elle accepte : on se présente : « Je suis un apprenti journaliste, je fais un reportage radio et souhaiterais, si vous avez quelques instants, avoir votre avis sur ce sujet ».

Ensuite, tu dois absolument lui demander de se présenter, sinon, le son ne sert à rien. En radio, on ne diffuse pas de témoignages de personnes qui n’ont pas communiqué leur prénom/nom, sauf en cas de sujets sensibles où elles demandent un prénom d’emprunt. De plus, tu risques de ne plus savoir qui a dit quoi au moment de réécouter les sons pour choisir ceux que tu utiliseras (étape du montage).

Cas n°2 : La personne est avertie

Tu connais peut-être son nom et son prénom, mais tu lui demandes quand même de se présenter pour :

  • savoir comment son nom se prononce 
  • savoir comment la présenter (âge, intitulé du métier) dans le reportage.

Tu lui expliques de nouveau en quelques mots pourquoi tu es là, le sujet et l’angle de ton reportage.

3 Comment se comporter face à l’interviewé(e)

Ceci fait, tu peux garder ton sourire et commencer ton interview. Quelques conseils pour que celle-ci soit la meilleure possible :

  • Pose tes questions clairement et avec le sourire dans le micro (elles seront peut-être intégrées au reportage)
  • Prends ton temps et ne parle pas trop vite, si la personne a accepté, rien de presse
  • Regarde la personne dans les yeux d’abord par respect et montrer que tu es intéressé par ses propos, mais aussi pour garder son attention. Evite de piquer du nez sur tes questions (si tu as bien préparé, tu n’en as pas besoin)
  • Ecoute bien ce que te dis la personne, pour faire des relances
  • N’hésite pas, si tu n’as pas compris ce qu’elle a dit ou s’il y a un problème de micro, à lui demander de répéter ou de t’expliquer. Le journaliste est celui qui transmet une information à son auditeur, il doit donc l’avoir complètement comprise pour la communiquer de façon claire

Si quelqu’un ne répond pas bien à une question, c’est souvent que la question n’était pas claire ou qu’elle a été mal posée. N’hésite pas à la reformuler avec tes mots, il faut qu’elle soit claire pour toi pour être claire par la personne.

Bon courage !

Pas bavards ©FLC