Accueil > Reportages > Le prix du lait

Le prix du lait

Une enquête et un reportage tournés en 2017 par les élèves d’InterClass’ s’intéressent au prix du lait et aux protestations des producteurs. A cause d’un circuit de distribution trop long, une part infime du prix de vente revient aux exploitations laitières.

Reportage : rencontre avec Nicolas Chabanne, de la marque « C’est qui le patron »

En 2017, les producteurs laitiers sont nombreux à manifester régulièrement pour défendre la filière et lutter contre un prix au litre trop bas. Les collégiens de la Ferté-Gaucher ont rencontré des acteurs de cette filière avec Philippe Bardonnaud, journaliste à France Inter.

Nicolas Chabanne a créé la marque de consommateurs « C’est qui le patron » en 2016. Cette coopérative de producteurs vend une trentaine de produits à un tarif qui leur permet d’obtenir une rémunération correcte et de pouvoir prendre quelques jours de vacances pendant l’année. Il a accepté de rencontrer les collégiens de La Ferté Gaucher, et explique : « Le lait est chaque jour produit par les vaches des producteurs, un camion chemine jusqu’à l’endroit où on met le lait dans la brique, ensuite ça part de cette usine vers les supermarchés (…) et c’est comme ça qu’un litre de lait vendu 1 euro rémunère au mieux 30 à 35 centimes pour le producteur, quand 70 allaient au magasin et au transporteur et collecteur. »

Enquête : comment est fixé le prix du lait ? Une chronique des élèves du lycée Bergson à Paris

Ryme, Dobalie, et Hilale, accompagnées de Laurent Delmas, producteur de l’émission « On aura tout vu » sur France Inter, sont parties au salon de l’Agriculture pour rencontrer des exploitants laitiers. Seul problème : la carte mémoire n’a pas enregistré les interviews. Le métier de journaliste consiste à s’adapter, elles l’ont bien compris, et ont écrit une chronique avec tout ce qu’elles avaient appris sur le terrain.

Dobalie explique : « J’avais l’impression de résoudre un problème de maths. Sachant qu’en moyenne, une brique de lait écrémé UHT coûte 78 centimes au supermarché, que 4 centimes vont à la TVA, que 15 centimes vont au supermarché, que 33 centimes vont à l’industriel, et que le reste va à l’agriculteur, combien touche-t-il sur le prix d’une brique de lait ? »

La réponse est à découvrir dans la chronique. Bonne écoute !