Accueil > La genèse d’InterClass’

La genèse d’InterClass’

InterClass’ naît dans ce contexte : un appel à l’aide du corps de l’Education nationale, et la volonté des journalistes et producteurs de France Inter d’entreprendre un démarche citoyenne en faveur de la jeunesse des quartiers prioritaires.

Les attentats contre Charlie Hebdo

Le 8 janvier 2015, les équipes de France Inter et le peuple français se réveillent avec les actualités de l’attentat terroriste qui a touché, la veille, le journal satyrique Charlie Hebdo. Laurence Bloch, la directrice de la chaîne, intervient dans le 7/9 animé par Patrick Cohen et lit un communiqué rédigé collectivement par les radios françaises en hommage aux douze victimes de l’attaque.

À travers eux, c’est la liberté de la presse, et plus encore l’esprit de liberté qui sont touchés en plein coeur. (…) Nous ne laisserons pas le silence s’installer.

Laurence Bloch Directrice de France Inter

Au lendemain des attentats de janvier 2015, plusieurs incidents surviennent dans des établissements scolaires lors de la minute de silence dédiée aux victimes des terroristes. La rédaction de France Inter reçoit de nombreux courriers d’enseignants de l’Education nationale expliquant les faits.

La créatrice du dispositif Emmanuelle Daviet a partagé certains témoignages dans une conférence donnée au Collège de France en février 2018, lors de laquelle elle rappelle que « dans les salles des professeurs, on estime que les remontées chiffrées des incidents survenus dans les établissements scolaires, deux cent officiellement, seraient sous-évalués. »

La rencontre avec les enseignants et la naissance d’un dispositif d’éducation aux médias et l’information

Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie en Seine-Saint-Denis, est alors invité dans la matinale de France Inter à deux reprises, et dépeint la réalité préoccupante d’une salle de classe à l’aune des récents évènements. Parallèlement, de nombreuses demandes d’enseignants parviennent progressivement à la rédaction de France Inter, invitant les journalistes à venir dans les classes pour expliquer aux élèves l’importance de la liberté d’expression.

Laurence Bloch, directrice de France Inter, assiste à l’interview de Iannis Roder en régie, et initie une réflexion : que faire pour éduquer la jeunesse française à l’importance de la liberté d’expression ? Elle confie alors à Emmanuelle Daviet, alors journaliste Education, la tâche d’inventer un dispositif d’éducation aux médias et à l’information.

Dans un studio de France Inter © Christophe Abramowitz

InterClass’ est le résultat d’un travail commun des professionnels de la radio publique et des enseignants pour répondre aux interrogations et aux croyances d’une génération surinformée et parfois mal informée sur le circuit de l’information, ses sources, sa déontologie.

Journalistes et enseignants ont réfléchi ensemble à la mise en place une action citoyenne afin d’apprendre aux élèves à mieux décrypter les informations, à en comprendre les mécanismes et surtout à développer leur esprit critique face à la multiplication des canaux médiatiques. Au-delà de cette ambition affichée, il s’agit également de restaurer de la confiance entre les jeunes et les médias traditionnels, et d’apprendre à se connaitre.

Le dispositif InterClass’ est officiellement lancé à la Maison de la Radio le 23 septembre 2015.

Une collégienne découvre le micro, en septembre 2015 © Christophe Abramowitz

La naissance du dispositif, l’élaboration de sa méthode pédagogique et son évolution sont racontés par Emmanuelle Daviet dans le livre « InterClass’, éducation aux médias et à la citoyenneté », co-édité par ESF-Sciences Humaines et les éditions Radio France.